Du monde

Où évoluent les manifestations en Iran, qui en sont à à elles intermédiaire traitement ?

Nouvelles:Ali Asgar Leste

farsiLe coût type de 22 ans, qui a été relégué à l’infirmerie là-dedans un récapitulation détérioré puis travailleur été interpellé par les patrouilles de l’Irshad, dites « commissariat des mœurs », à Téhéran, la lettre de la Turquie, « au pardon qu’il n’a pas respecté le remise du châle menstruation » Mahsa AminiSa acmé le 16 septembre a bravé des protestations quelque l’gouvernement du patrie.

Les cérémonies funéraires tenues là-dedans la mentionné de Saqqiz de la contrée du Kurdistan, la mentionné natale de Mahsa Amini, le 17 septembre, ont entonné des manifestations de bloqué en Iran comme le battage « les femmes, la vie, la autonomie ». Les protestations, qui ont trouvé un allitération là-dedans toute la contrée du Kurdistan, ont laconiquement trouvé un allitération là-dedans la lettre, Téhéran, pour que là-dedans les grandes villes puisque Ispahan, Meşhet, Kum, Gazvin, Kereç, Shiraz et Rasht. Les manifestations, qui ont apparu en produit aux exercices de «châle indispensable» et de «commissariat leçon» des femmes, se sont transformées en futurs de vitalité anti-régime de bloqué comme l’annexe des problèmes sociaux et économiques existants en Iran.

Les spectacles, qui ont apparu en produit au remise indispensable du châle et à la commissariat des mœurs en Iran, se sont répandus là-dedans entier le patrie en épreuve de contestation quelque le vitesse en peu de heure.

LA PREMIÈRE ACTION REMPLISSANT LE 3ème MOIS

Ces futurs, inversement au vitesse pompier qui a apparu puis la acmé de Mahsa Amini, ont la formant d’essence des futurs de rue qui ont absolu à elles intermédiaire traitement derrière la primaire coup puis la bouleversement mahométan persane de 1979 et qui se poursuivent sans cesse. L’Iran a déjà été le hémicycle de 4 grands spectacles anti-régime. Le neuf de ces spectacles a apparu puis la augmentation du arôme le 15 brumaire 2019 et s’est changé en labeurs quelque le vitesse des kits. La mentionné persane de Mashhad a permis les futurs anti-régime que moi-même avons vus en 2017, et le hiatus, le prix de la vie vaporeux et la prévarication ont nourri les émissions. Au substance de ces spectacles, les futurs qui ont intimement marqué la collectivité et la gouvernement iraniennes, et qui ont sans cesse à elles tutelle, ont été les protestations qui ont apparu en 2009 puis les élections présidentielles lesquels se sont affrontés le monarque progressiste Mir Hussein Mousavi et le gouvernant archiviste Mahmoud Ahmadinejad. . Plus que la directrice machine de l’renforcement du arôme en 2019 et des émissions sur le prix de la vie en 2017 existait avantageux, moi-même voyons que la machine existait alors sociale et gouvernement là-dedans les manifestations de 2009 et précédemment.

LE CAS DE MAHSA AMIN

On peut prétexte que la directrice machine des émissions de kitsel qui ont apparu puis Mahsa Amini est congruent voire alors consistante qu’en 2009 et précédemment. Mahsa Amini est un nom qui a additionné complets les problèmes ethno-politiques et ethno-sectaires en Iran et a mis ces problèmes en illumination comme sa acmé en deçà audit enquêteur. Nous-mêmes pouvons calculer toutes les questions sur le histoire d’essence une héroïne en Iran, d’essence une minorité mystique en Iran, d’essence une minorité racial en Iran et d’essence mystique en Iran, à flanc l’choc Mahsa Amini. Diligent sûr, la chaland de la « commissariat de la enseignement » a été ramenée à la vie en Iran, et le histoire que la collectivité et la gouvernement discutaient de la complicité indispensable de la collectivité et de la gouvernement précédemment l’démêlé d’Amini a changé la acmé de Mahsa Amini en une consistante machine sur le liant comme les problèmes ethno-politiques actuels.

La semaine dernière, une assurance a été publiée, comme la visa de 227 députés au Droit farsi, recommandant l’achèvement de la suinté de acmé derrière les êtres qui ont tenté de égorger des personnalités comme des figure à feu ou non alors des spectacles.

QUATRIÈME VAGUE DANS LES SPECTACLES

La 3e diffus de spectacles, qui a parti puis le 16 septembre derrière Mahsa Amini, a eu pièce à l’brocante de l’fête des spectacles d’renforcement de arôme de 2019. Plus que la primaire diffus de spectacles s’est poussée du 16 septembre à fin septembre, la adjoint diffus de spectacles a eu pièce le 40e baie de la acmé d’Amini. Désormais la 4ème diffus est attendue là-dedans les shows. Lorsque, à modéré que les protestations se poursuivent, moi-même voyons que la vitalité coopérative dans les forces de tranquillité et les militants domination, et moi-même voyons que les scénarios de dispute avenante, et non de bouleversement, sont faits derrière l’Iran.

L’ADMINISTRATION DE TÉHÉRAN NE REPREND PAS

Face à les émissions qui ont apparu puis la acmé de Mahsa Amini, il y avait eu des discussions sur la crime de l’ayatollah Ali Khamenei voire sur sa acmé en Iran. Cette controverse est devenue loyale comme les scénarios de « Le aggrave a apparu à détruire de mains en Iran » puis qu’İbrahim Reisi a été élu monarque et a acquit le convention d' »Ayatollah ». Diligent que cette controverse comme les spectacles de Mahsa Amini sinon terminée derrière l’date, lui-même n’a pas été éperdument abandonnée soutenant. Le histoire que les spectacles de Mahsa Amini aient apparu là-dedans l’micmac des discussions sur le « renversement de aggrave » en Iran et se soient transformés en labeurs anti-régime de bloqué à flanc le patrie a imaginé une énergie éclatante en Iran. L’gouvernement de Téhéran a honnête fermement directement qu’lui-même ne reculerait pas fronton aux protestations. Jusqu’maintenant, six manifestants ont été condamnés à acmé. D’un divers côté, il n’y a pas de compassé d’un transformation d’discours gouvernement quelque le contrariété de la collectivité, et l’Facture continue de sonner une assurance suivant desquels il résoudra le crise en appelant ses partiaux là-dedans la rue.

Les régions kurdes d’Iran ont entrepris la avis fonderie des protestations. Pendant lequel l’banalité plus avant, il y a une assuré de la apparence là-dedans la mentionné de Mahabad, où les Kurdes vivent intensivement.

Le halte des politiciens iraniens et des clérical estimés fronton aux spectacles qui se déroulent depuis trio traitement, et le locus par le monarque farsi de l’ayatollah Ali Khamenei des manifestants en deçà la aguerri de « traîtres » et de « trompés » en blâmant les forces extérieures, label que l’gouvernement de Téhéran est désormais ailleurs d’une discours gouvernement. L’discours est sans cesse en institution là-dedans les rues des une paire de côtés, ce qui va aussi envenimer la serpentin de la vitalité là-dedans les futurs. Plus que les émissions entrent là-dedans à elles intermédiaire traitement en Iran, les labeurs anti-régime se poursuivent lourdement là-dedans les régions frontalières sensibles du patrie, à connaître la contrée du Kurdistan, la contrée du Sistan-Baloutchistan et les provinces du Khuzestan. Pendant lequel les colonies kurdes puisque Mahabad, il y a des images et des nouvelles d’affrontements de rue et de la spoliation d’institutions de l’Facture par des militants au substance des forces de tranquillité et des militants. Des labeurs du « Vendredi ensanglanté » se déroulent environ quelque semaine à Zahidan, le chef-lieu de la contrée du Sistan-Baloutchistan, où la nation sunnite est à frais amplement remplie.

LE KURDISTAN, BASE CENTRALE DES MOUVEMENTS CONTRE LE RÉGIME

Au institution du transformation, les régions kurdes d’Iran en personnel ont entrepris la avis fonderie des protestations. D’divers acte, l’gouvernement de Téhéran a augmenté le phase de vitalité là-dedans la contrée du Kurdistan et la contrée du Sistan-Baloutchistan, où la trouble du hardi et de la défi est digue. D’une acte, des véhicules blindés lourds et des forces de tranquillité armées sont envoyés là-dedans les régions kurdes, d’divers acte, le chaire des organisations séparatistes kurdes là-dedans le nordique de l’Irak est bombardé. Des organisations séparatistes pareilles que IKDP, KOMELA et PJAK ont été ciblées par l’escadron des gardiens de la bouleversement iraniens là-dedans ce transformation.

Finalement, le indécis İsmail Kaani, meneur de la Fermeté Al-Qods des Gardiens de la bouleversement iraniens, s’est brisé à Bagdad et a lancé un assignation aux noyaux armés kurdes, comminatoire « Ils déposeront les figure là-dedans les 10 jours ou moi-même interviendrons ». Pendant lequel ce situation, une ablation foncier des forces armées iraniennes quelque le nordique de l’Irak n’est pas ailleurs. Lorsque, le enclin abordé a directement prouvé les frontières ethniques et religieuses de l’Iran. La verve suivant desquels « la bouleversement quelque la Patrie mahométan serait la bout de l’Iran » ne trouve pas de compensation entre le saturé. À contre-courant, les futurs qui se sont intensifiés là-dedans les régions kurdes reçoivent échafaudage et échafaudage là-dedans la lettre Téhéran, Mashhad et Chiraz. Pendant lequel les slogans, l’accentuation est mis sur « Kurde, Azéri, Farsi, Berbère et Baloutche orphéon ». À ce lice, l’accentuation mis sur la « soin nationale » et la « bout du patrie » n’a annulé évocation derrière les militants.

A tel enclin qu’un regroupé de manifestants a célébré la épaisse revers de la Patrie mahométan d’Iran fronton à l’Angleterre en concours du monde en battant le armoiries de l’Angleterre. Or l’incinération du armoiries citoyen farsi alors des futurs ne suscite pas l’ressentiment là-dedans le patrie. Lorsque, à modéré que la disparition comme le vitesse s’accélérait, cette réunion, biscornu en Iran, a apparu à éparpiller le désordre comme la serpentin progressive de la vitalité.

Alors des manifestations en Iran, des slogans distinctes au dirigeant du vitesse, l’ayatollah Khomeiny, sont généralement criés.

RÉVOLUTION OU CHAOS EN ATTENDANT L’IRAN ?

Les labeurs visent désormais brusquement l’souveraineté de l’Etat et des institutions publiques. Les tentatives de spoliation de l’souveraineté de la mentionné, en personnel là-dedans les régions kurdes, l’entrain des institutions de l’Facture et la vitalité disproportionnée des gardiens de la bouleversement et des unités du BESIC ont obligeant à elles labeurs à un enclin réel.

La épaisseur des protestations sur les clivages ethniques de l’Iran et l’rectification éveil du ligne des manifestants qui en résulte affine la inventaire confondu en Iran. Braire le transformation là-dedans le patrie une « bouleversement » serait un impression absurde et bâclé. En Iran, un transformation que l’on peut bramer « réaction » et qui inclut toutes les enfantement de la collectivité n’a pas eu pièce. Sézigue n’a pas non alors été répercutée par les manifestants là-dedans une accentuation gouvernement, qui a désormais une évocation sociale. Toutefois, ces futurs, qui sont entrés là-dedans à elles intermédiaire traitement là-dedans le patrie, ont les caractéristiques d’une bouleversement là-dedans les rues d’Iran comme à elles emplacement d’tutelle, à elles zèle, à elles aguerri de énonciation et à elles résultats. Il semble que les manifestants qui ont traversé le orée de l’timoré mentale vont acronyme à elles futurs.

Pendant lequel les prochains jours, partiaux et dissidents du vitesse utiliseront à frais les rues d’Iran derrière discours. Essentiellement là-dedans le substance de la coût peuplement, cependant que la disparition comme la Patrie mahométan d’Iran s’accentue, la gouvernement persane se positionne également en « conservateurs et opposants au vitesse ». On ne sait pas si la gouvernement persane peut étendre une catégorique délégué fronton à cette accentuation gouvernement, qui accroît la attirance là-dedans le patrie.

Bouton retour en haut de la page